Initialement, praticienne en sexothérapie. 

En dix ans de pratique thérapeutique, j'ai intégré l'approche féministe à mon accompagnement, en me formant en psychothérapie féministe et en psychotrauma avec une perspective féministe puis j'y ai associé l'ICV-intégration du cycle de vie.


Ce sont les femmes (environ 80%) qui majoritairement suivent une psychothérapie. En France 85 % des psychologues sont des femmes alors que la très grande majorité des courants ou pratiques en psychologie ont été et sont encore proposés principalement par des hommes. Ce qui revient à dire que nous confions notre santé mentale à des approches pensées par des hommes. Il y a de quoi s’interroger, n’est-ce pas ? (Interview pour le blog « Révolution Féministe »)

 

La thérapie féministe s’appuie sur les théories féministes et sur la conviction que nombre de nos troubles individuels, sont en fait les symptômes du système patriarcal et capitaliste dans lequel nous vivons.

Mon approche féministe en thérapie est basée sur l'échange égalitaire entre thérapeute et personne venant consulter. Elle vise à avancer ensemble en comprenant les oppressions, les constructions patriarcales, qui peuvent être à l’origine de bien des troubles psychiques comme la dépression, l’anxiété, les phobies, les addictions, les pensées intrusives ou obsessives, …

Le personnel est politique : nos angoisses, nos craintes, nos culpabilités, nos hontes, nos émotions silencées ou débordantes, nos questionnements sur ce que nous pouvons faire/dire ou pas, nos valeurs, nos croyances, sont le résultat de notre éducation et du système familial, d’études, de travail, de communauté, de société dans lesquels nous évoluons. C’est en cela qu’il est essentiel d’aller au-delà de notre histoire individuelle et la replacer dans un contexte beaucoup plus ample.

L'intime est politique : les maltraitances, les agressions et les violences que nous vivons dans notre intimité doivent pouvoir être exprimées, prises en charge et soignées. Nos sexualités, nos corps, nos émotions sont éprouvés par tout ce qui nous est imposé, souvent depuis notre toute petite enfance: il est important que cela puisse se dire et être entendu pour retrouver l'estime de soi et vivre pleinement qui nous sommes.

Être sociabilisée en tant que femme, avoir une corporalité différente, être neuroatypique, avoir vécu des violences, être migrante, avoir une orientation sexuelle/des formes de relationner/une identité de genre différentes, être précaire ou exploitée, avoir à élever ses enfants seule, faire d’autres choix de parentalité, vieillir, n’est pas une histoire personnelle mais collective, dans un système normatif et oppresseur.

La thérapie féministe peut s'adresser également aux hommes qui s'interrogent réellement sur leur masculinité, leurs comportements machistes et la manière de vivre leurs relations, en les aidant à prendre conscience des processus oppressifs et violents ainsi que de leurs privilèges. Elle propose un accompagnement vers de nouvelles formes d’être homme, plus saines avec eux-mêmes et pour leur entourage.

Cette approche n'est pas enseignée en France. Afin de pouvoir intégrer la perspective féministe au processus thérapeutique, j’ai commencé à me former en Espagne en psychothérapie féministe à partir de 2017. Puis, de 2020 à 2022 en psychotrauma avec une approche féministe. Depuis 2023, je fais partie d’un groupe « on line » de psychothérapeutes féministes espagnoles.

En 2023, j'ai suivi à Madrid la formation complète en ICV- Intégration du cycle de vie, pratique essentielle dans la réparation et le soin des traumas et qui permet de revisiter et intégrer notre histoire de vie, de faire des liens et d’avoir une meilleure compréhension de qui nous sommes.

En 2024, en juin, j'ai participé à l'école "on line" de "féminisme intersectionnel en psychothérapie", en espagnol, organisée par Ianire Estébanez, psychologue basque avec un cours de trois heures sur "neurodivergence, trauma et dissociation". En septembre, je serai à l'Ecole d'été de l'Université de Pays Basque, à Bilbao avec une présentation, en espagnol, sur "l'ICV-Intégration du cycle de vie dans le traitement du trauma chez les personnes neurodivergentes". 

 

Mon accompagnement est individuel, je ne reçois pas de couples, ni de trouples, ni de personnes d'une même famille.

Il se fait uniquement en téléconsultations.


Actuellement mon agenda est plein:

je ne peux plus prendre de nouveaux rdv

---------------------

SVP ne m'écrivez pas en me demandant de vous orienter

vers une autre thérapeute en France

Pour l'Espagne, en espagnol et pour certaines en visio, vous pouvez aller sur le site 

https://ianireestebanez.com/recursos/recursos-que-recomiendo/

 

Téléconsultations uniquement (par Skype).

Tout accompagnement est individuel.

Consultations du lundi au jeudi 10h à 13h et de 15h30 à 20h

 

Pour me contacter : contact@therapie-feministe-elisende.com