_________________________________________________________________________________________

« Los Micromachismos », un texte du psychologue espagnol Luis Bonino paru en 2004, et résumé en français sur le site d’Elisende Coladan : « Micromachismes et macro-dégâts » (2019)

 

https://www.binge.audio/podcast/le-coeur-sur-la-table/romance-et-soumission-premiere-partie


"C'est notamment grâce à la thérapeute féministe Elisende Coladan que Victoire Tuaillon a pu avoir accès aux travaux des féministes espagnoles comme Brigitte Vassallo (dont nous avons parlé dans l’épisode 2) et Coral Herrera Gomez. Pour creuser tous les sujets évoqués dans cet épisode – mais également dans les précédents -, vous pouvez consulter son blog nonmonogamie.com ainsi que son blog “Thérapie Féministe”

 

_________________________________________________________________________________________

Le numéro 123 de "'Chronique féministe" de l'Université des Femmes' est entièrement consacré à des réflexions autour de la citoyenneté des femmes, qu'elle soit politique, économique, sociale, culturelle ou reproductive.

Dans ce numéro :

"Retour d'expérience d'une formation en psychothérapie féministe, Elisende COLADAN"

file:///C:/Users/ecola/Downloads/analyse-15-2019.pdf

 (si le lien ne fonctionne pas, copier/coller sur votre navigateur)

______________________________________________________________________________________________


Conférence LLL - France 2015

Résumé de la conférence

du samedi 7 novembre

lors du

Congrès de LLL-France

 

Sexualité féminine et allaitement

Congrès LLL – 7 novembre 2015

Elisende COLADAN – Praticienne en sexothérapie/sexoanthropologue

 

L’être humain est constitué, en grande partie, de liquide : près de 60 % du corps humain est composé d’eau. Le corps de la femme produit de nombreux liquides, présents dans notre vie sexuelle et reproductive. Un de ces précieux liquides est le lait maternel. Il est un des liens entre l’enfant et la mère, en continuation avec cet autre élixir de vie qu’est le liquide amniotique. C’est un liquide nourricier, mais également de l’attachement, de l’affection et de l’amour. L'ocytocine sécrétée pendant les tétées crée un climat de douceur, de détente et d’apaisement.

La naissance d’un enfant est un grand bouleversement. Notre rapport au corps et notre sexualité changent. Il arrive parfois que, pendant l’allaitement, la vie sexuelle soit affectée par différents éléments qui y sont liés. Que les seins aient une place différente dans les relations sexuelles.

Comment intégrer la sexualité avec notre partenaire, pendant cette période, est une question très souvent posée. Quels espaces trouver, quelles caresses, comment passer des seins nourriciers aux seins sexuels? Comment ce précieux liquide peut également faire partie des jeux érotiques ? Autant de questions qui seront abordées pendant cette conférence, en apportant des pistes, afin de pouvoir vivre librement et dans la cohésion avec nous-mêmes, notre vie de mère allaitante avec notre vie de femme aimante et sexuelle. 

Nous parlerons entre autres, de la participation du/de la partenaire dans la préparation des seins, des modifications corporelles et du changement de leur sensibilité, des types de caresses possibles, des pertes de lait pendant les relations, ainsi que de l’image de la mère et celle de la femme dans la sexualité.

________________________________

Synthèse des évaluations de la conférence au congrès 2015.

 Pas une seule critique négative. Beaucoup d’enthousiasme !

 

Très intéressant pour les femmes. Très bien animé. Respectueux A refaire. Féministe ? Excellente et drôle. Bravo.

 

 

____________________________________________________________________________________________

Traduction de l'article (original en espagnol) paru le 2 septembre 2014 sur le blog de Campus Relatoras: http://campusrelatoras.com/sororidad-y-sexualidad-la-fuerza-vital-del-grupo/

 

Sororité et sexualité: la force vitale du groupe

 

Sororité :

« Amitié entre femmes et paires, complices qui se proposent de travailler, de créer et de convaincre, qui se retrouvent et se reconnaissent dans le féminisme, pour vivre la vie avec un sens profondément libertaire. » Marcela LAGARDE, universitaire, féministe mexicaine.

 

Combien pèse le regard de la société sur notre désir sexuel, notre libido et notre plaisir ? Les femmes, nous avons une immense énergie de vie, un potentiel sexuel infini. Nous pouvons avoir une grande variété de relations et arriver à un très haut degré de plaisir. Cependant, souvent nous nous sentons tourmentées par les mots, les règles avec lesquelles nous avons été élevées, ainsi que par les images que nous présentent les médias, les stéréotypes que nous lisons dans les romans et voyons dans les films, tous fruits d’une société patriarcale et consumériste. Même quand nous pouvons vivre une sexualité libre, ainsi que diverses expériences sexuelles, il y a une crainte, une pudeur ou une honte d’en parler. Et pourtant, vivre en se cachant ou en se taisant, devient toxique à la longue. Ce silence, s’accompagne souvent, d’un sentiment d’exclusion sociale, on se sent « à part », différente, on pense ne pas être « normale », que les autres ne peuvent pas nous comprendre. Quand nous parlons de notre vie personnelle et sexuelle, nous nous sentons souvent vulnérables, alors que cela devrait être tout le contraire. Parfois, nous pensons ne pas pouvoir vivre ce qui nous convient ou bien, au contraire, nous vivons les expériences que notre partenaire nous demande d’avoir, voire nous impose, ou bien encore, c’est notre entourage, qui nous fait croire qu’il est bon de les vivre, afin d’être sexuellement libérée. Très souvent, nous ne sommes pas celles qui connaissons le mieux notre corps, mais nos partenaires. Même lorsque nous nous voyons dans un miroir, ce que nous voyons n’est qu’un reflet, déformé par notre propre regard.

Cela peut générer de l’insécurité et une faible estime de soi, dans un domaine vital de notre vie, dans lequel c’est vital de se sentir bien, de pouvoir s’exprimer librement. Si nous avons envie de crier, de pleurer ou de rire, alors que nous jouissons, nous devrions pouvoir le faire sans limite, ni crainte. Vivre pleinement le plaisir sexuel et pouvoir se toucher comme et avec qui on veut, de pouvoir s’exprimer haut et fort, ou bien alors tout doucement. Pouvoir tout oublier, laisser monter son plaisir jusqu’à ce qu’il éclate, en le libérant sans aucun contrôle.

 

Les femmes, quand nous sommes proches, nous nous synchronisons. Nous ovulons et nous avons nos menstruations pratiquement en même temps. En nous réunissant, en partageant, en nous regardant, en parlant de notre sexualité, chacune se fait l’écho de l’autre, comme un tambour. Ainsi, nous larguons les amarres, nous nous libérons de ce qui nous entrave et nous osons nous exprimer avec audace. Nous nous réjouissons ne créant, en dessinant, en écrivant, en jouant. Nous pouvons toutes vivre avec joie, une sexualité qui nous correspond et nous convienne. Ensemble nous pouvons changer notre regard sur nous-mêmes, nous sentir fortes et profiter de la vie. Suivre notre instinct librement, sans essayer de nous adapter aux circonstances, aux lieux ou aux personnes.

____________________________________________________________________________________________

Ateliers sexualité féminine - femmes fontaines

Liens vers des ateliers que j'ai animé:

 

Atelier en Ligne, en espagnol (septembre-octobre 2014) sur la sexualité féminine, avec Campus Relatoras: http://campusrelatoras.com/1786-2/

 

Atelier au Festival du Féminin (7 mars 2015), à Paris, sur "Notre corps sensuel et sexuel": http://www.festivaldufeminin.com/wp-content/uploads/FESTIVAL_FEMININ_MARS_2015_V5-1.pdf

 

En coanimation avec Nathalie Giraud, sexothérapeute (18 juin 2015): "Femmes fontaines: retour aux sources". http://nathalie.pimentrose.net/index.php?atelier-conference-du-jeudi-18-juin-femmes-fontaines-retour-aux-sources

 


 

 

 

 

Programme d'un atelier sur la sexualité féminine, en espagnol, à Valencia, Espagne, le 13 juin 2015.



 

 

Article paru dans le numéro 99 d'Allaiter Aujourd'hui, de février 2014, de La Leche League France.